MAQUETTE LOGO COMMUNIQUE 2

 

Déclaration des élus C.F.D.T à l’AP du Comité d’Entreprise du 26 octobre 2017

 

Les élus du Comité d’Entreprise sont réunis, ce jour, afin d’émettre un avis sur les POINTS 2 et 3 de l’ordre du jour concernant les projets de protocoles d’accords relatifs aux horaires individualisés applicables aux salariés travaillant au Centre de Santé Réaumur.

 

Selon les documents présentés par la direction le projet a pour origine une situation financière particulièrement dégradée. En 2016, Le centre médical a enregistré un déficit de plus de 400.000€, quant au laboratoire sa perte financière est évaluée à près de 600.000€ par an.

 

Pour la C.F.D.T, les causes sont multiples car si l’amplitude horaire d’ouverture du centre aux assurés peut être une explication, d’autres raisons peuvent être avancées. L’impossibilité de faire de la publicité pour nos centres, le manque d’offres de soins spécialisés, une organisation du travail inadéquate, des travaux mal dimensionnés et pas toujours adaptés…

 

Depuis plusieurs années, notre pays traverse une crise économique importante, le taux de pauvreté n’a cessé d’augmenter et la désertification médicale s’est amplifiée. Dans ces conditions, il nous semble complètement aberrant que le centre Réaumur puisse se trouver en difficultés de fonctionnement.

 

A-t-on besoin de rappeler que les centres de santé ont été créés pour répondre aux besoins de santé des plus démunis. L’utilité sociale réelle de Réaumur, sa situation géographique en plein cœur de Paris, une tarification en secteur 1,  les travaux de rénovation importants déjà réalisés auraient, déjà, du améliorer la situation économique du centre.

 

Pour la C.F.D.T, le changement des horaires d’ouverture du CDS et des horaires de travail du personnel sont de nature à modifier considérablement les conditions de vie et de travail des salariés. Les changements contenus dans ce projet concernant les horaires ne peuvent, en aucun cas, être la seule réponse apportée pour éviter une fermeture de ce centre.

 

Pour la C.F.D.T, Il est impératif que la direction prenne en compte l’ensemble des problématiques posées et qu’elle s’engage résolument dans les évolutions développées lors des réunions de négociation à savoir la coopération avec d’autres Organismes de Sécurité Sociale, le partenariat avec les hôpitaux, l’augmentation de certaines activités de soins, le recrutement de praticiens etc…)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

La C.F.D.T prendra sa part de responsabilité dans ce dossier. Aussi :

 

  • Pour éviter la fermeture de cet établissement de soins indispensable à la population parisienne et plus particulièrement aux plus démunis.
  • Pour écarter un risque réel de plan social se traduisant assurément par le licenciement de salariés de la CPAM de Paris

Les élus C.F.D.T votent pour la mise en place des protocoles d’accord relatif aux horaires individualisés applicables au laboratoire et au centre de santé Réaumur.

A ce propos, le personnel de Réaumur a parfaitement conscience des soucis financiers auxquels est confronté la Caisse concernant ce centre.  C’est ainsi, qu’une majorité de salariés travaillant au laboratoire et au Centre de Santé ont adressé un courrier commun au Directeur Général, au Directeur des Ressources Humaines et aux Représentants du Personnel pour que les protocoles d’accord relatifs aux horaires individualisés soient mis en œuvre. Ces agents jugent indispensable d’augmenter l’activité du centre en élargissant les horaires d’ouverture du site.

 

Pour sauver le centre de soins et le laboratoire ainsi que l’emploi des salariés de Réaumur, la C.F.D.T apposera donc sa signature sur les protocoles proposés respectant, par ailleurs, une demande majoritaire faite par les salariés concernés.

 

Au travers de cette signature, la C.F.D.T prend ses responsabilités afin que soit éviter la fermeture de Réaumur et obtenir la pérennité de ce centre de soins.

 

La C.F.D.T sera donc particulièrement vigilante sur le respect des engagements pris, par la direction, concernant les évolutions à venir.

 

La C.F.D.T  n’hésitera pas à intervenir à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisme pour que l’avenir de Réaumur soit assuré.