LOGO BLOG CFDT CPAM75 2018

 

 

 

 

 

CLASSIFICATION

 

2019

 

 

 





 

 

2018

 

 

 

Négociation CLASSIFICATION Employés Cadres RPN du 11 décembre 2018

L’employeur dévoile ses premières propositions.

La deuxième Réunion Paritaire Nationale (RPN) sur la Classification des Employés et Cadres s’est tenue le 11 décembre 2018 à l’Ucanss avec les Organisations syndicales représentatives CFDT, CGT et FO.

 

Qu’attendions-nous à cette RPN ?

-      La hauteur des moyens financiers alloués à cette négociation.

Les Pouvoirs publics n’ayant pas encore communiqué leur décision, l’employeur n’a donc pas pu apporter une réponse précise. Néanmoins l’Ucanss se veut rassurante car l’Etat a garanti l’accompagnement financier de la nouvelle Classification.

La CFDT attend d’en voir la concrétisation !

L’Ucanss a annoncé ses objectifs attendus pour la rénovation de notre classification.

Plusieurs pistes de réflexion de l’employeur rejoignent déjà une partie des revendications portées par la CFDT :

  • Unification des 4 grilles de classification avec équilibrage du nombre de niveaux pour les employés et cadres.

L’Ucanss propose une seule grille de classification regroupant les 4 grilles actuelles avec 4 niveaux d’employés (au lieu de 10 toutes grilles confondues) et 4 niveaux cadres (au lieu de 29).

  • Revaloriser les niveaux d’embauches avec une attention particulière sur les premiers niveaux de cadres.

L’Ucanss propose une progressivité révisée entre les niveaux sur la base de leur proposition de nouvelle grille.

  • Donner des perspectives d’évolution professionnelles pour les employés.

L’Ucanss propose dans la nouvelle grille la création pour les employés d’un niveau supérieur au niveau 4 actuel.

  • Elargir les plages d’évolution au sein de chaque niveau.

L’Ucanss propose soit de revaloriser les plafonds à la hausse ou les supprimer avec un système de progression par pallier au sein de chaque niveau.

La CFDT a également rappelé une partie de ses autres revendications :

  • Réévaluer les pas de compétences pour l’ensemble des catégories à partir d’un plancher de 12 points pour le premier pas. Les salariés attendent de la reconnaissance professionnelle qui passe obligatoirement par une véritable reconnaissance financière (développement professionnel) et pas seulement sur la notion de changement de niveau (parcours professionnel).
  • Définir des emploi repères avec un fléchage des niveaux de rémunération.
  • Réouvrir l’ancienneté à hauteur de 3 points par an avec un élargissement du plafond actuel.

L’Ucanss annonce une prochaine réunion de négociation en février 2019 :  reste à connaitre le cadrage budgétaire des Pouvoirs publics pour avancer dans la négociation.

La CFDT reste prudente et attend le cadrage financier, car sans moyens il n’y aura pas de nouvelle classification.

C’est pourquoi le 18 décembre la CFDT appelle à la grève pour faire pression sur les Pouvoirs publics !

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Négociation CLASSIFICATION : Premier acte !

 

 

La première Réunion Paritaire Nationale sur la classification des employés et cadres s’est (enfin !) tenue le 13 novembre à l’Ucanss.

 

 La CFDT a d’abord rappelé ses principales revendications :

 

  • Réévaluer les pas de compétence pour l’ensemble des catégories, à partir d’un plancher de 12 points pour le premier pas, contre 7 actuellement. Le pourcentage minimum de points de compétence octroyés chaque année devra également être revu à la hausse.
  • Rouvrir le bénéfice de l’ancienneté à tous les salariés, à hauteur de trois points par an, pour une durée à définir par la négociation. 
  • Revaloriser la rémunération des cadres, et notamment des premiers niveaux d’encadrement. Le point d’entrée des cadres dans les grilles de rémunération est notoirement insuffisant. 
  • Positionner la grande majorité des emplois sur des niveaux précis de rémunération minimale à la prise de fonction : définir des emplois repères.
  • Bâtir des parcours professionnels s’appuyant sur l’accroissement des compétences dans le poste, l’expertise développée, sa pleine maîtrise, ses prolongements.
  • Reconnaitre la formation professionnelle comme formation qualifiante, donc partie intégrante de parcours professionnels.

 

L’employeur-Ucanss a d’abord indiqué que les pouvoirs publics étaient favorables à la renégociation de l’accord classification, comprenant bien que le système est à bout de souffle.

 

La hauteur des moyens financiers devrait être précisée lors de la prochaine RPN le 11 décembre. Reste à voir le montant de ceux-ci…

 

L’Ucanss fait part de ses propositions :

 

  • Simplifier le système en envisageant la fusion des grilles. 
  • Rééquilibrer le nombre de niveau entre employés et cadres (même nombre de niveaux).
  • Revaloriser les niveaux d’embauches en particulier pour les cadres pour attirer des experts et des managers.
  • Redonner des perspectives pour les employés en terme de progression professionnelle (revalorisation des pas de compétences).
  • Augmenter les plages d’évolution salariale pour tenir des comptes des allongements de carrières.

 

Point positif : C’est la première fois que la perspective d’une nouvelle classification semble possible.  

 

La CFDT reste vigilante : La CFDT attend la concrétisation des propositions annoncées.

 

 

 

 

 


 

 

Un projet pour nos carrières!